/Bas-Rhin: Des projets bas-rhinois au palmarès du concours de l’agence de l’eau Rhin-Meuse

Bas-Rhin: Des projets bas-rhinois au palmarès du concours de l’agence de l’eau Rhin-Meuse

Publié dans LesEchos.fr le 29 décembre 2020. Désireuse de faire entrer la nature et la biodiversité dans les quartiers prioritaires afin de les aider à faire face au changement climatique, l’agence de l’eau Rhin-Meuse a lancé en 2019 un concours « Eau et quartiers prioritaires de la politique de la ville ». Les douze lauréats dont trois bas-rhinois viennent tout juste d’être révélés.

Avec des étés de plus en plus caniculaires, les quartiers prioritaires font souvent face à double urgence climatique et sociale. Face à ce constat, l’agence de l’eau Rhin-Meuse veut encourager les actions en faveur de l’environnement afin de recréer du lien social tout en rendant les quartiers plus attractifs et plus sûrs. Voilà pourquoi elle a lancé en 2019 le concours « Eau et quartiers prioritaires de la politique de la ville » dont elle vient de révéler l’identité des douze lauréats. Trois d’entre eux se trouvent dans le Bas-Rhin. Il s’agit en l’occurrence de l’association les Jardins de la montagne verte, l’Eurométropole de Strasbourg et le bailleur social Habitation moderne.

Deux millions d’euros mobilisés

Ce concours s’inscrit dans les objectifs stratégiques du onzième programme d’intervention de l’agence de l’eau Rhin-Meuse. Laquelle veut faire de l’or bleu et de la biodiversité un moteur de l’aménagement durable des territoires. Pour cette première édition, une enveloppe de deux millions d’euros a été mobilisée pour récompenser les douze lauréats. Parmi lesquels, l’association les Jardins de la montagne verte a reçu un des cinq prix décernés. Il s’agit en l’occurrence de celui de « l’Animation ». Cette structure d’insertion par le travail élabore des programmes d’éducation à l’environnement. Lesquels se traduisent dans le quartier de Neuhof par des actions concrètes. Telles que la végétalisation des espaces et la reconquête de la biodiversité. Cette association compte mobiliser les acteurs du quartier en créant des jardins pédagogiques qu’il leur faudra développer et entretenir. De son côté, le bailleur social Habitation moderne se focalise sur le quartier Hohberg. L’enjeu pour ce bailleur est de transformer les aires extérieures des cités construites dans les années 50 en espaces durables.

Adaptation au changement climatique

Quant à l’Eurométropole de Strasbourg, lauréate du prix « Prise en compte du changement climatique », elle a pour projet de réaménager les quartiers sociaux afin de les adapter aux étés caniculaires. Plusieurs solutions sont envisagées. À commencer par le renforcement des trames vertes. La collectivité souhaite aussi procéder à la création ou au développement de zones de plantations massives, la création ou le renforcement de lieux de fraîcheur ainsi que la création d’espaces pour favoriser la biodiversité. À ces projets, s’ajoutent la création de toitures et de murs végétalisés ainsi qu’une gestion intégrée des eaux de pluie. De quoi redonner du bien-être aux habitants des quartiers prioritaires.

© Eliane Kan

Crédit photo © Ezequiel Garrido / Unsplash