Soutenir un champion occitan de l’innovation

Le président de l’instance représentative de l’Aude manifeste un intérêt prononcé pour le Biafeu qu’il souhaite voir se répandre dans toute la région Occitanie.

Jean-Marc Wagner, président de la Capeb de l’Aude (11).
© Capeb

Président de l’instance représentative des artisans du bâtiment de l’Aude (11), Jean-Marc Wagner ne tarit pas d’éloges lorsqu’il évoque le père du Biafeu. « Francis Bergé a porté et développé son idée, avant de la commercialiser, sans jamais rien lâcher. C’est un tenace! », s’exclame le maçon rempli d’enthousiasme qui connaît l’inventeur, en tant qu’adhérent, depuis plus de trente ans. « En 2011, lorsque la réglementation concernant les poêles à bois a changé et qu’il devenait obligatoire d’ajouter un isolant entre le tube et la maçonnerie, Francis Bergé nous a immédiatement informé qu’il avait une solution ». Des granulats en verre expansé, de sa conception, conformes aux nouvelles normes et bénéficiant d’un avis technique du CSTB.

Meilleure solution du marché

Biafeu permet de mieux protéger les poêles à bois
© D.R.

La solution était viable et il y avait des stocks disponibles. « Alors on a joué notre rôle et fait circuler l’information dans les réunions techniques et les centres de formation, explique Jean-Marc Wagner. En particulier chez les artisans plombiers qui sont, chez nous, friands d’innovation. » Par la suite le produit s’est généralisé alors même que le Biafeu est plus cher que d’autres solutions existantes sur le marché. Notamment parce qu’il offre deux avantages. D’une part il se dilate moins que d’autres matériaux, comme les billes de roche expansée, ce qui améliore sa durabilité. D’autre part il est aisé à mettre en œuvre, à l’inverse par exemple des chaussettes de laine de roche complexes à installer le long du tube de raccordement des poêles.

Vers un développement régional

« Notre organisation continuera donc d’accompagner Francis Bergé, ainsi que tous les autres artisans inventeurs, afin de valoriser l’innovation dans nos métiers », promet Jean-Marc Wagner. Prochaine étape : faire connaître Biafeu à la région Occitanie, sachant que le bureau de l’instance représentative doit encore fusionner ceux des deux anciennes régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées.

Guillaume Pierre © TCA / innov24