Smile : le programme pour redonner le sourire aux employés

Afin de lutter contre le stress en entreprise, une start-up, Libre Comme l’Air, vient de créer un programme qui propose aux entreprises des sessions de yoga, de pilates ou encore de méditation pleine conscience.

Plusieurs fois par mois, la start-up s’installe dans les locaux de l’entreprise afin de dispenser des cours de yoga,
de pilate et de tai chi. © Libre Comme l’Air

Face aux fléaux du stress, du burn-out et des cancers, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à se tourner vers des solutions émergeantes comme le Corporate Running, les salles de sport… Objectif: réduire le stress de leurs employés et améliorer leur bien-être. Ainsi, d’après l’observatoire Entreprise et Santé (publié par Viavoice-Harmonie mutuelle en décembre 2016), 78% des dirigeants mènent « beaucoup » d’actions pour la santé de leurs collaborateurs, notamment dans le cadre d’une démarche de responsabilité sociétale des entreprises (RSE).

Les techniques

Dans ce sillage, une start-up française, Libre Comme l’Air, montée par Maël Texier, une ancienne salariée ayant « tout lâché » pour la méditation en pleine conscience, vient de développer un programme chargé de lutter contre le stress en entreprise. Baptisé Smile, ce programme s’appuie sur des techniques de yoga, de pilates, du tai chi ou encore de méditation afin de développer et d’approfondir les synergies entre le corps et l’esprit. Et ce, par l’apprentissage de mouvements doux préparatoires et d’étirements ou encore par l’initiation à la méditation et à l’art du souffle. A cela, s’ajoute la possibilité de recourir à des soins encore plus pointus tels que le massage, les conseil nutritionnels, le coaching individuel ou encore la kinésithérapie.

Les différents programmes

Pour cela, le programme se compose de trois formules, à commencer par le Cycle Découverte avec des sessions de 4h étalées sur un ou deux mois. Plus pointu, le programme Antistress se constitue de sessions de 12 à 20 h sur 3 à 6 mois. Et pour ceux qui veulent aller encore plus loin, le programme Booster s’étale de 22 à 40 h sur 6 à 10 mois. Une fois le programme défini, la start-up organise des sessions collectives de 6 à 20 collaborateurs dans les locaux de l’entreprise afin d’apprendre tous ensemble à « libérer le corps et l’esprit ».

Ségolène Kahn

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer