L’industrie mécanique, un marché à la hausse

 

[Publié le 17/11/17 dans L’Officiel des Transporteurs]. Le secteur affiche presque 2% d’augmentation par rapport à 2015. L’environnement est favorable et 2017 promet le même dynamisme. Par Caroline Albenois

L’industrie mécanique française représente un chiffre d’affaires de 123,8 milliards d’euros en 2016, une hausse de presque 2% de croissance par rapport à l’année dernière. « L’équipement mécanique enregistre une progression de 2% sur l’ensemble de la production de machines, précise Benjamin Frugier, directeur exécutif du développement des entreprises et des projets à la Fédération des Industries mécaniques (FIM). La sous-traitance (transformation des métaux) enregistre 1,1% de croissance. Enfin, la mécanique de précision est globalement en croissance soutenue de 1,5% depuis plusieurs années. »

Cette hausse s’explique notamment par la bonne santé des secteurs de la construction, de l’industrie automobile et de l’aéronautique. La France conserve son troisième rang européen des fabricants du secteur de l’industrie mécanique, et son sixième au niveau mondial derrière la Chine, les États-Unis, le Japon, l’Allemagne et l’Italie. Quant aux exportations des fabricants français, elles ont lieu, pour plus de la moitié vers le marché européen. Premier client : l’Allemagne avec une demande intérieure orientée à la hausse. Le sud de l’Europe remonte également avec 5% en Espagne et en Italie.

2017 s’annonce sur le même modèle. L’Insee estime à 4% la hausse de l’investissement pour le secteur en 2016 et table sur une augmentation de 5% en 2017. Et Benjamin Frugier d’avancer une explication : « Le dispositif fiscal dit de sur-amortissement est un crédit d’impôt accordé aux sociétés qui investissent dans leur équipement industrie. Prorogé jusqu’en avril dernier, il aura des effets sur l’exercice 2017. »