Le transport en commun de demain sera plus vert

[Paru le 25/06/2018 dans La Tribune]

Le projet Hyperloop One débarque à Toulouse pour des essais.
© Hyperloop

Faire un Paris Nice à 1 200 km/h sans prendre l’avion, c’est ce qu’augure le concept Hyperloop. Il s’agit d’un train qui circulera en sustentation magnétique dans un tube en acier. Le principe en a été décrit en 2013 par Elon Musk dans un document dont chacun est libre de s’inspirer. A l’instar d’Hyperloop One qui a noué des partenariats partout dans le monde et notamment en France avec le SNCF. Leur projet sera confronté à son concurrent Hyperloop Transpod et à SpaceTrain, une jeune start-up qui travaille sur un train interurbain constitué de capsules circulant dans un tube pressurisé. Alimenté par des piles à combustibles, il sera propulsée par sustentation magnétique à 540 km/h. Avant d’embarquer dans les capsules, les usagers se rendront probablement à la gare en drone taxi. Les projets de taxis volants autonomes sont portés notamment par Airbus, Uber et Volocopter mais aussi par Ehang, une startup chinoise qui a coiffé au poteau ses concurrents en réalisant récemment une démonstration avec des passagers à bord.
Eliane Kan