Le concours Lépine met à l’honneur des inventions dédiées à la sécurité des hommes et des biens

[Paru le 10/05/17 dans Infoprotection.fr]. Outre le grand prix du Président de la République qui a été accordé à une balise de localisation et signalisation inventée par un pompier, d’autres récompenses ont été décernées à des systèmes de protection contre les risques de noyade et de vol.

La sécurité des personnes et des biens était à l’honneur samedi dernier à l’occasion de la 116ème édition du concours Lépine. Comme chaque année, la manifestation s’est déroulée lors de la foire de Paris qui a fermé ses portes le 8 mai dernier (Porte de Versaille). Plus de 500 inventions étaient en compétition dont 250 ont été primées. Le grand prix du Président de la République a en effet été accordé à la balise de localisation et signalisation aux secours lors d’un incendie, malaise ou inondation. Inventée et mise au point par Alexandre Defromont, pompier professionnel à Salon-de-Provence (Bouches-du-Rhône) mais aussi président d’Eydi Technology qu’il a créée en décembre 2015. Sa balise émet des flashs LED lumineux visibles à 10 km de sorte à optimiser le repérage du lieu du sinistre par les secours. Surtout, cette balise, nommée « BLS Eydi », appelle immédiatement les pompiers et leur transmet toutes les informations sur la localisation de l’habitation où ils doivent intervenir. Par exemple, le code d’entrée s’il y en a un ainsi que les données médicales des habitants. De quoi faciliter l’intervention des secours. Design, étanche et résistante, cette balise se fixe sur les façades des immeubles d’habitation ou à usage professionnel. Une télécommande la contrôle à distance et de simples piles suffisent à l’alimenter.

Drone multitâches

En matière de secours, le drone Helper lauréat du prix coup de cœur au concours Lépine international 2017 va un cran plus loin puisqu’il sait à la fois prévenir les secours mais aussi mener des missions de sauvetage, de surveillance et d’aide à la décision dans un environnement marin ou de littoral marin. Selon Anthony Gavend, un des trois fondateurs  de l’entreprise éponyme créée en 2016, il s’agit du 1er drone multitâches dédié aux enjeux de sécurité, de sûreté et d’environnement. Sur une plage par exemple, le drone peut se rendre automatiquement sur une personne qui se noie, lui larguer une bouée qui se gonfle automatiquement au contact de l’eau, voir l’état de la personne grâce à la caméra, discuter avec la victime via la radio intégrée à la bouée et signaler la position GPS exacte aux secours, avant même qu’ils n’aient eu le temps d’arriver sur les lieux. Helper drone s’est d’ailleurs fait connaître l’été dernier lors d’une expérimentation réalisée sur la plage de Biscarosse (Gironde) puis sur une plate-forme pétrolière offshore entre septembre et novembre 2016. Ces essais ont contribué à valider les fonctionnalités du drone. Notamment lors du sauvetage d’homme en mer de nuit.

Mini traceur GPS intelligent

Comme chaque année, certains de ces lauréats ont été primés plusieurs fois, à l’instar de l’équipe fondatrice de Helper et de l’inventeur de la balise « BLS Eydi  qui a aussi reçu le 2ème prix de la préfecture de Police. C’est aussi le cas de François Foschia, président d’Evolution Consulting. L’entreprise a remporté la 3ème médaille du préfet de police, la médaille d’argent du concours Lépine et la médaille du ministre de l’Intérieur pour son traceur intelligent Inetis qui détecte le vol d’objets grâce à un système de géolocalisation et d’intelligence embarquée.  « Notre traceur se décline dans plusieurs univers tels que la protection de stock, la protection de biens mobiles ou immobiles, la protection de travailleurs expatriés en pays à risques », fait valoir François Foschia qui a signé des accords avec Securitas portant sur la télésurveillance et la téléassistance. Par ailleurs, ce dirigeant nous annonce la venue prochaine d’un grand traceur qui disposera de communication additionnelle (WIFI / Lora / BLE). Il sera intégralement paramétrable à distance et bénéficiera de 12 fois plus d’autonomie afin d’assurer des missions de plus grande portée et de plus grande durée. Comme le suivi et la sécurisation de containers par exemples.

Eliane Kan