La réalité virtuelle pour évaluer les risques sur les chantiers de construction

C’est ce que propose Manpower à travers son test de sensibilisation à la sécurité des intérimaires du BTP. Objectif : immerger l’utilisateur sur un site dans lequel il doit repérer tous les dangers.

Chantier de construction d’un parking. © Fabrice Dimier pour l’INRS

Afin de prévenir les comportements à risques sur les chantier de construction, Manpower, un des leaders du travail intérimaire, vient de lancer un outil de réalité virtuelle, 3D BTP, permettant d’anticiper les dangers. Développé en partenariat avec l’entreprise spécialisée dans la réalité virtuelle 2J Process, ce test a pour objectif de « créer un réflexe sécurité chez tous nos intérimaires pour identifier, évaluer et maîtriser les risques », explique Eric Servolle, directeur du marché BTP chez Manpower.

Immersion sur un chantier virtuel

Chute d’un objet, incendie, absence de barrière de sécurité, capacités amoindries par la prise de stupéfiants… L’utilisateur, plongé dans un environnement virtuel tel qu’un chantier, a pour mission de détecter tous les risques potentiels sur le site. A chaque danger ciblé, l’utilisateur reçoit alors des informations sur le risque encouru et les mesures de prévention à prendre en retour.

Le BTP : cible privilégiée

« Le marché BTP, c’est plus de 1.000 offres d’emploi en ligne sur manpower.fr chaque jour et plus de 10.500 intérimaires mis en poste au quotidien, indique Eric Servolle. Avec nos casques de réalité virtuelle, notre objectif est de professionnaliser nos collaborateurs et d’envoyer nos intérimaires en toute sécurité sur les chantiers. » Depuis que la phase de test s’est achevée, l’outil a déjà commencé à faire parler de lui dans le milieu des agences d’intérim. D’ailleurs, une dizaine d’entre elles se sont déjà équipées de ce dispositif.

Ségolène Kahn

 

Enregistrer

Enregistrer