Dossier Marketing Prédictif 4/5) Early Birds fédère les algorithmes d’IA sur sa plateforme de marketing

[ Paru le 10/07/2018 dans Les Echos ] L’enjeu principal du marketing prédictif aujourd’hui, c’est la personnalisation. La start-up Early Birds intègre dans sa plateforme ses propres algorithmes ainsi que ceux de tiers pour analyser en temps réel le comportement des visiteurs sur l’ensemble des points de contact d’un client : site web, réseaux sociaux, points de vente, CRM.

aetitia Comès-Bancaud est la co-fondatrice d’Early Birds
© Early Birds

Au moins 60% des sites de e-commerce utiliseront une forme ou une autre d’intelligence artificielle (IA) en 2020, selon une étude de Gartner commanditée par Criteo. A cet horizon, 30% de la croissance de leurs revenus sera à mettre au crédit de l’IA. Forte de ce constat, Early Birds exploite les possibilités de ces algorithmes pour optimiser le parcours client et recommander à chaque visiteur la bonne offre, au bon moment. La personnalisation est devenue une tendance de fond du e-commerce et la start-up parisienne, qui vient d’ouvrir un bureau à Londres, se distingue par son architecture ouverte. « Nous mettons à disposition de nos clients, principalement sectorisés dans le retail, une bibliothèque d’algorithmes de chez nous mais aussi des algorithmes tiers et open-source, explique Laetitia Comès-Bancaud, co-fondatrice d’Early Birds. Les clients les plus matures ont aussi la possibilité d’intégrer à notre plateforme leurs propres algorithmes. »

Les algorithmes permettent de suggérer une liste de produits à différents stades du parcours du visiteur, ici dans le panier.
© Early Birds

En effet, il n’existe pas d’algorithme universel. « Le prêt-à-porter n’a pas besoin de la même typologie de personnalisation que l’alimentaire. Nous cherchons les algorithmes les plus performants pour chacun de nos clients et nous les aidons à les orchestrer et à les configurer. » Dans le back-office, le client peut choisir non seulement ses algorithmes mais aussi les règles métier pour les contraindre. « Chaque client place le curseur où il le souhaite, en fonction de son positionnement et de son degré de maturité sur le sujet. Notre plateforme permet de tester différentes stratégies de personnalisation et d’en mesurer l’impact en termes de retour sur investissement. »

Sur le site de Nature et Découvertes Early Birds propose au visiteur une sélection de produits ciblés.
© Early Birds

La start-up met également au point des modules tels que le « conseiller lecture » pour la Fnac, le « Personal Shopper » pour The Kooples ou le « Gift Finder » pour Natures et Découvertes. Pour un livre, un vêtement ou un cadeau, le principe reste le même : l’utilisateur renseigne ses goûts, ses critères, son budget, et l’algorithme lui propose une sélection de produits ciblés. Early Birds, qui ne communique pas sur son chiffre d’affaires mais qui détient dans son portefeuille plus de 80 clients grands comptes tels que Boulanger, PSA, La Redoute et Leclerc, affiche un taux de croissance de 100% chaque année depuis la commercialisation de sa plateforme en 2015. La start-up personnalise ainsi tout le parcours client, sur différentes strates : page d’accueil, fiches produit, panier… de façon omnicanale : sites web, applications mobiles, emails, points de vente.

 Caroline Albenois